Cloud, On-premise, Hybride... Quel type d'ERP choisir ?


On me pose souvent cette question : "Mais quels sont les avantages d'un ERP Cloud par rapport à un ERP traditionnel ?" En réalité, ce n'est pas vraiment une question d'avantages ou de désavantages.
14 sept. 2017

On me pose souvent cette question : "Mais quels sont les avantages d'un ERP Cloud par rapport à un ERP traditionnel ?" En réalité, ce n'est pas vraiment une question d'avantages ou de désavantages.
 
Il est logique qu'une entreprise, à un moment de sa vie, s'interroge sur l'utilité d'un logiciel de gestion intégré (ERP) pour gérer son business... Peut-être même suite à cet article de blog ;)
 

Rapide rappel de ce qu'est un ERP : 

E.R.P. est l'acronyme d' "Entreprise Resource Planning". Derrière ce nom mystérieux se cache simplement un logiciel de gestion d'entreprise. Celui-ci interconnecte l'ensemble des services et des données de l'entreprise au sein d'une même base (exemple: clients, comptabilité, commandes, ordres de frabrication,...). Cela permet une gestion plus fluide et cohérente des différents flux de l'entreprise.

L'arrivée des solutions Cloud sur le marché a multiplié les alternatives. Naturellement, une des premières questions à se poser est "vers quel type d'environnement vais-je me diriger ?". Voyons ensemble quelles possibilités sont envisageables.
 

La solution "On Premise"

L'entreprise acquiert ses propres serveurs, équipements et licences associées pour l'installation de l'ERP.
Cette option traditionnelle, reste un choix respectable car elle permet d'apporter des modifications au système en fonction des spécificités propres à l'entreprise. La volonté de "garder la main" sur ses propres données est également un argument récurrent. Une telle infrastructure implique maintenance, mises à jour, backups, protection contre les intrusions,…

Cette acquisition peut représenter une mobilisation financière conséquente (achat du software + hardware), bien qu'elle puisse être amortie sur plusieurs années. Il n'est donc pas rare de voir ce type de projet reporté dans le temps.

Ce choix n'est pourtant pas dénué d'intérêt. En effet, une entreprise ayant des besoins particuliers pourra demander l'ajout ou la modification de certaines fonctionnalités, voire l'ajout de modules complets. Aussi, il est possible qu'un connecteur doive être développé entre l'ERP et un logiciel existant pour leur permettre de communiquer. Ce scénario implique bien souvent le choix d'une solution "On Premise" lorsque le second logiciel est de ce type.

Parmis les ERP "On Premise", on peut notamment citer Microsoft Dynamics NAV, dans sa version 2017.
 

La solution "hybride"

Même type d'ERP que ci-dessus, mais type d'infrastructure différent. Plutôt que d'installer l'ERP sur un serveur interne, on délocalise celui-ci sur un serveur virtuel dans un data center. Il existe 2 variantes de cette solution hybride. La première est d'acheter les licences de l'ERP qui sera installé sur les serveurs loués. La seconde est au contraire d'entrer dans un mode entièrement locatif, en louant également les licences.

Cette configuration peut donc constituer une alternative intéressante car elle permet de s'affranchir d'une infrastructure informatique interne tout en bénéficiant de la flexibilité d'un ERP traditionnel.
En résumé l'ERP est donc acheté ou loué, mais est le même que celui de la solution "On Premise". L'infrastructure informatique (le matériel) est quant à elle délocalisée dans un data center, et louée.
 

La solution "Cloud"

L'ERP Cloud est généralement développé dans un langage web et fonctionne via un browser (navigateur web). Comme pour la solution "hybride", nul besoin d'acquérir un matériel spécifique. Nous sommes ici dans une solution "all-in-one", louée par mois et par utilisateur.

Chaque mois, vous payez un droit d'accès à votre environnement, couvrant son hébergement en data center, ses backups, mises à jours et éventuellement son support utilisateur.

Cela est rendu possible par une standardisation du logiciel. Cette standardisation implique qu'il est impossible de modifier l'ERP pour l'adapter à ses besoins. Il faudra donc se calquer au mode de fonctionnement de l'ERP, et non l'inverse. Néanmoins, ceux-ci ont une série de paramètres pouvant être adaptés. Pour contrer ce problème, les éditeurs d'ERP Cloud proposent en général plusieurs versions de leur logiciel. 
 
Il existe, par exemple, des versions : comptabilité, commerce, production, gestion du temps… pour qu'un maximum d'entreprise ait une solution adaptée. Pour ajouter des fonctionnalités, il vous faudra pêcher dans un "store d'applications". Vous pourrez notamment y retrouver des modules de gestion de caisses enregistreuses.
 

En conclusion

Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise solution. Seulement des solutions adaptées à la réalité de chaque entreprise et son environnement existant. Il convient essentiellement de faire peser soigneusement dans l'équation les possibilités de chaque approche ERP, leur coût global, mais aussi leurs possibilités d'évolutions. 
 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Nous sommes à votre disposition via parlons-en@computerland.be

Recevez votre "OneStopNews"

Votre point d’arrêt mensuel pour des infos ludiques et intéressantes sur nos nouveautés, les évènements, le monde de l’IT,… En bref, tout ce qui est susceptible de VOUS intéresser, soyez en toujours informé !

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation et l'installation de cookies sur votre ordinateur. En savoir plus sur l'utilisation des cookies