Le virus Cryptolocker, comment vous protéger ?


Spécialisé dans l'extorsion, ce virus s'attaque à de nombreuses entreprises. Comment s'y prend-il et comment s'en débarrasser ? Faisons le point.
12 avr. 2016

Spécialisé dans l'extorsion, ce virus s'attaque à de nombreuses entreprises. Comment s'y prend-il et comment s'en débarrasser ? Faisons le point.
 
Lorsque vous lisez : "Un hôpital paie 17000$ pour récupérer ses fichiers cryptés"
Vous n'aimeriez pas être dans cette situation, n'est-ce pas ?
 Et pourtant, c'est le titre de cet article !

 De nombreuses entreprises infectées par un Cryptolocker se contentent de payer sans agir sur l'origine du problème.

"Mais au fait, c'est quoi un Cryptolocker ?"

C'est un type de virus informatique, de la catégorie des "Ransomware".
Comme son nom l'indique, il va vous réclamer une rançon. -Ah bon ?
Oui ! Provenant généralement d'un mail, il s'installe sur votre machine et va crypter vos données. Pour les récupérer, il vous demandera de payer un montant affiché avant un temps défini.
Autant dire qu'en touchant à sa notoriété, ses finances et ses données vitales, un Cryptolocker peut facilement mettre à mal votre entreprise !

Payer n'est bien évidement pas une solution idéale. L'infection est toujours présente et permet aux individus de réitérer l'opération et alimenter le réseau criminel.

Comment lutter ?

De nombreux clients ont été confrontés à ce problème.COMPUTERLAND a trouvé une solution ! Le logiciel de sécuritéMalwarebytes s'est révélé particulièrement efficace pour éradiquer Cryptolocker des postes infectés. Une fois les machines débarassées du logiciel malicieux, un back-up des données permet de retrouver un environnement sain, sans perte de données.

Malgré l'efficacité de cette méthode, Il convient d'élaborer une stratégie de sécurité plus globale, en stoppant ces logiciels malveillants dès le départ. En effet, eradiquer une menace et restaurer vos données n'est utile qu'en dernier recours !

Par où commencer ?

#1 Filtrage - 
Commencez par contrôler le trafic ! Un bon firewall (pare-feu), comme Watchgard ou Checkpoint filtrera déjà un bon nombre de tentative d'intrusion. Vous pouvez compléter ce filtre par un anti-spam, spécialisé dans l'analyse des mails.

#2 Anti-malware - Si le filtrage ne s'est pas montré efficace, et qu'un de vos postes est contaminé, c'est avec un anti-malware que vous retrouverez le sourire. Il fonctionne comme un antivirus, en analysant le comportement des logiciels. Il ne détecte toutefois pas le même type de logiciel malveillant, et n'entre donc pas en conflit avec un antivirus.

#3 Les utilisateurs ! - En étant bien informé, un utilisateur averti diminuera drastiquement le risque d'intrusion.

Vol à la tire, ou vol par effraction ?

Nous espérons que ces conseils ont pu vous éclairer, mais gardez à l'esprit qu'un Cryptolocker a pour objectif d'être détecté afin de pouvoir soutirer de l'argent. Au contraire, une grande majorité de virus se dissimulent et ne sont pas détectés car ils subtilisent vos données dans le but de les utiliser comme marchandises, et non comme moyen de pression.

Vous êtes confronté à des failles de sécurité, ou souhaitez vérifier l'efficacité de votre système ?
Nous pouvons vous aider !

Ça se passe par ici : parlons-en@computerland.be

Recevez votre "OneStopNews"

Votre point d’arrêt mensuel pour des infos ludiques et intéressantes sur nos nouveautés, les évènements, le monde de l’IT,… En bref, tout ce qui est susceptible de VOUS intéresser, soyez en toujours informé !

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation et l'installation de cookies sur votre ordinateur. En savoir plus sur l'utilisation des cookies